Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Femmes et Guerre d’Algérie > Viols pendant la guerre d’Algérie, Claire Mauss-Copeaux invitée sur France (...)

Viols pendant la guerre d’Algérie, Claire Mauss-Copeaux invitée sur France 24

jeudi 5 mai 2022, par Michel Berthélémy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Dans tous les conflits, de nation à nation ou inter-ethniques, les viols ont toujours été considérés comme « armes de guerre ». La guerre d’Algérie, hélas, n’a pas fait exception.

A part quelques unités où cette pratique était interdite et sanctionnée par leurs supérieurs, les viols étaient tolérés, parfois même encouragés. Comme l’a remarqué Claire Mauss-Copeaux dans son ouvrage « Appelés en Algérie, la parole confisquée » (Hachette Pluriel 2002), les appelés eux-mêmes en ont peu parlé à leur retour. Dans un reportage récent, la chaîne de télévision France 24 est allée interroger Claire Mauss-Copeaux (voir ci-dessous). Le montage de l’émission l’a laissée dubitative : « dans cette version raccourcie, souligne-t-elle, qui ne tient pas compte de mes autres propos, les viols apparaissent comme des délits ordinaires imputables au seuls appelés. Or depuis ma thèse en 1995, comme au cours de cet entretien j’ai souligné, archives et témoignages à l’appui, les responsabilités respectives des hauts responsables politiques et militaires dans ces crimes de guerre. Les violences, la torture, les viols et les massacres ne sont pas des épiphénomènes, des bavures, mais les éléments d’une stratégie coloniale de la terreur destinée à obtenir la soumission des combattants et des civils algériens ».

https://www.france24.com/fr/%C3%A9missions/focus/20220429-viols-pendant-la-guerre-d-alg%C3%A9rie-un-scandale-occult%C3%A9

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.