Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > Vie des régions > Pays de Loire > Une conférence-débat « Guerre d’Algérie, quelles mémoires dans les familles ? (...)

Une conférence-débat « Guerre d’Algérie, quelles mémoires dans les familles ? »

lundi 9 mai 2022, par Anne Doussin , Pierre Daumas

Version imprimable de cet article Version imprimable

La ville de St-Herblain, en Loire-Atlantique, a organisé le 28/04/2022, dans le cadre de son programme Place publique, une conférence-débat intitulée «  Guerre d’Algérie, quelles mémoires dans les familles ?  »

Pierre Daumas, correspondant des Pays de Loire, nous envoie un compte-rendu de cette soirée à laquelle il a participé.

Trois intervenants étaient mobilisés pour la 1ʳᵉ partie, avant un échange avec le public :
. Leïla Sebar, née en Algérie, fille d’un père algérien instituteur et d’une mère française, autrice de plusieurs ouvrages sur l’Algérie.
. Jacques Floch, ancien appelé, ancien maire de Rezé, et ancien secrétaire d’État chargé des anciens combattants.
. Paul-Marie Morin, chercheur en sciences politiques.

Cette conférence-débat s’est articulée autour des principales questions suivantes :
. que reste-t-il de cette période de la guerre d’Algérie dans les familles des jeunes appelés, dans les mémoires des rapatriés et de ceux qui ont combattu pour l’indépendance ?
. quelles conséquences pour les relations entre les deux pays ?

On peut regretter que le public n’ait pas été très nombreux, d’où un nombre limité d’interventions et de témoignages de la part de celui-ci.

J’ai pu faire part de mon propre témoignage (frère tué en 1958 près de Souk-Arrhas), mais surtout présenter la 4ACG avec ses principaux piliers d’action : mobilisation des pensions de retraite pour participer au financement d’associations algériennes dans le domaine artisanal, culturel, agricole ; organisation de voyages d’anciens appelés pour rencontrer ces associations et d’anciens soldats algériens ; témoignages dans les établissements scolaires.

Ce dernier point a rencontré l’intérêt d’une professeure d’histoire qui accompagnait une trentaine de lycéens en classe de terminale d’un lycée de St-Herblain. Rendez-vous sera certainement pris au début de l’année scolaire prochaine.

Pierre Daumas

correspondant régional


Débat Place publique : Guerre d’Algérie : quelles mémoires dans les familles ?
Diffusée en direct le 28 avr. 2022

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.